Comment obtenir une habilitation électrique en France ?

Dans le monde professionnel, la sécurité est une priorité, surtout lorsqu’il s’agit de manipuler des installations électriques. Ainsi, obtenir une habilitation électrique en France est non seulement une nécessité pour garantir la sécurité des travailleurs, mais également une obligation légale pour l’employeur. Que vous soyez un électricien confirmé ou un opérateur réalisant des tâches au voisinage de l’électricité, cet article est votre guide complet pour comprendre les enjeux de l’habilitation et les démarches à suivre pour l’obtenir.

La norme nf c 18-510 et l’habilitation électrique

Pourquoi une habilitation électrique est-elle requise ?

L’habilitation électrique est le processus par lequel un employeur reconnaît la capacité de son employé à effectuer en sécurité des travaux ou des opérations d’ordre électrique. Cette reconnaissance est indispensable car elle permet de prévenir les risques électriques pouvant survenir lors de l’intervention sur ou à proximité d’installations électriques. En effet, les risques liés à l’électricité ne se limitent pas seulement aux électriciens : ils concernent aussi d’autres professionnels exposés, de près ou de loin, aux tensions électriques.

Pour plus d’informations sur les formations et l’acquisition de l’habilitation électrique, vous pouvez visiter ce lien du site.

La norme nf c 18-510, un référentiel technique

Pour encadrer cette habilitation, la norme NF C 18-510 constitue le référentiel technique de référence. Elle définit les compétences requises pour être habilité ainsi que les procédures à suivre par l’employeur pour délivrer une habilitation électrique conforme. Cette norme a été conçue pour être en adéquation avec les réglementations du Code du travail français, notamment les articles R. 4544-9 à R. 4544-11.

Formation habilitation électrique : une obligation réglementaire

Qui est concerné par l’habilitation électrique ?

Toute personne amenée à intervenir sur des installations ou des équipements électriques doit être habilitée par son employeur. Cela concerne aussi bien les électriciens que les non-électriciens, tels que le personnel de maintenance, les opérateurs, ou encore les responsables de chantier. Cette obligation est renforcée depuis le 1ᵉʳ juillet 2011, où l’habilitation est devenue une exigence réglementaire pour garantir la sécurité des travailleurs.

Les formations en habilitation électrique

Pour obtenir une habilitation électrique, une formation est nécessaire. Cette dernière peut varier en fonction du niveau de connaissance et de responsabilité de chacun. Le contenu pédagogique est adapté selon que l’on est un électricien professionnel ou une personne exerçant une activité au voisinage des installations électriques.

Pour les non-électriciens : les formations types sont par exemple les modules B0 H0 H0V pour les opérations de nature basse tension et BS BE HE Manœuvre pour les manœuvres simples.

Pour les électriciens : des formations plus techniques sont proposées, telles que B1 B2 BC BR pour les opérations basse tension et H1 H2 pour la haute tension.

Le recyclage de l’habilitation électrique est également un point important à ne pas négliger, car il assure le maintien des compétences et la mise à jour des connaissances en fonction des évolutions techniques et réglementaires.